décembre 8, 2021

Régler les Permaliens d’un Blog WordPress

Lorsque l’on a terminé d’installer un blog WordPress, on est généralement tellement pressé d’en découdre avec les pages et les articles qu’on en oublie un certain nombre de réglages fondamentaux. La plupart du temps, les permaliens (permalink) sont une vague notion et soit on n’y touche pas, ou alors on recopie une configuration « standard » trouvée sur internet sans trop comprendre de quoi il s’agit (« du moment que cela fonctionne … »). Pourtant, il y a un véritable enjeu autour des Permaliens de WordPress, en particulier au niveau du référencement. Faisons le point.

Les Permaliens WordPress

Un Permalien (ou Permalink en anglais) est une URL qui pointe vers les articles et les pages de votre blog. Ils devraient en théorie rester inchangés car ils sont des liens permanents. Surtout, ce sont ces liens qui seront utilisés par d’autres sites pour vous envoyer du trafic. Alors autant prendre quelques minutes et partir du bon pied. En effet, une configuration réfléchie peut apporter des avantages tant sur le plan du référencement naturel que dans leur lisibilité par les visiteurs.

Les structures de Permaliens courantes

Par défaut, WordPress utilise seulement une valeur numérique :

https://www.mondomaine.com /?p=123

Même sans avoir des connaissances poussées en SEO, il est évident que cela ne donne pas beaucoup d’indications sur le contenu de la page (aussi bien pour les moteurs de recherche que pour les internautes). Cette forme indique simplement un numéro qui sera utilisé par WordPress pour retrouver le contenu de la page ou de l’article dans sa base de données.

D’autres structures de permaliens sont disponibles en standard. Vous les trouverez dans l’interface d’administration de WordPress (Réglages -> Permaliens). Vous avez également la possibilité de créer vos propres structures en combinant différents éléments :

  • Date et titre : https://www.mondomaine.com/2021/10/29/exemple-article/
  • Mois et titre https://www.mondomaine.com/2021/10/exemple-article/
  • Numérique : https://www.mondomaine.com/archives/123
  • Titre de la publication : https://www.mondomaine.com/exemple-article/
  • Structure personnalisée : https://www.mondomaine.com

Dans Structure personnalisée, vous pouvez, à l’aide des différents éléments, composer vos propres structures de permaliens. Par exemple :  %category%%postname% ou encore %year%%monthnum%%postname%.

La meilleure structure de permaliens

C’est un vaste débat et il n’y a pas de réponse absolue. Cela dépend de ce que vous souhaitez privilégier et de la taille de votre blog (ou de celle que vous voulez lui donner). Les informations suivantes vont vous aider à déterminer la structure qui est la mieux adaptée à vos besoins. Les avis sont tellement nombreux qu’il est préférable que ce soit vous qui preniez la décision, en toute connaissance de cause.

Privilégier la performance

Si votre blog doit atteindre un nombre d’articles importants (ces centaines ou des milliers), vous devez vous assurer qu’il devra être accessible en restant rapide. Voici quelques règles à respecter :

  • Ne faites jamais commencer vos permaliens par les champs ‘category‘ ou ‘postname‘. La raison en est simple : c’est la structure la plus consommatrice de ressources car il s’agit de champs texte. D’une part, le traitement de valeurs ‘texte‘ est plus ‘long’ que le traitement de valeurs numérique. D’autre part, WordPress doit ajouter une étape de traitement pour déterminer s’il s’agit de pages ou d’articles,
  • Choisissez une structure qui commence soit par une valeur numérique (l’année ou l’ID), soit par une valeur ‘en dur’ (voir plus bas) comme par exemple : /blog/%postname%/ -> http://www.mondomaine.com/blog/.

Privilégier le référencement

La plupart des articles que vous pourrez lire vous conseillerons : /%postname%/. Ceci présente plusieurs avantages :

  1. Vous obtenez des URL optimisées sur des mots clés (en travaillant vos titres d’articles),
  2. Vous obtenez des URL « courtes » (au sens du nombre de niveaux).

Si votre blog reste de taille raisonnable et n’est pas sollicité à outrance, le conseil est judicieux.

Une solution de compromis

Ci-dessus, vous avez vu les solutions extrêmes et il est difficile de déterminer à partir de quel niveau un site est à considérer comme contenant beaucoup d’articles. De plus, depuis les versions 3.3.x ont atténué les différences entre ces deux options. Cependant, deux solutions doivent être envisagées :

  1. Valeur ‘en dur’ : citée plus haut, cette configuration facilite le travail de WordPress pour déterminer s’il s’agit d’un article ou d’une page. En effet, l’url http://www.mondomaine.com/blog/le-titre-de-l-article sera à coup sûr un article, évitant ainsi d’aller vérifier le type (page ou article) dans la base de données,
  2. Valeur numérique au début de l’URL : par exemple, la structure /%post_id%-%postname/ produira http://www.mondomaine.com/456-titre-de-l-article qui conservera une signification pour le lecteur, contiendra les mots clés pour le référencement et facilitera le travail de WordPress.